Conférence de presse Gouvernementale: Les mesures à caractère social maintenues

Réagir

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Julien Nkoghe Bekale, a annoncé hier lors de la conférence de presse que les mesures à caractère social annoncées par  le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, seront maintenues.

Il s’agit de la prise en charge des factures d’eau et d’électricité pour les personnes les plus fragiles et économiquement faibles, la suspension durant le temps du confinement du paiement des loyers des personnes sans revenu, la prise en charge par l’Etat du manque à gagner des petits propriétaires suite à la suspension du paiement des loyers, la gratuité des transports publics terrestres assurés par les compagnies publiques et l’octroi d’une aide alimentaire aux personnes en situation de détresse et d’urgence.                          .

Abordant ensuite la question liée à la distribution de l’aide alimentaire, le Chef du Gouvernement a rassuré l’ensemble des populations concernées par cette mesure que nul ne sera oublié ou laissé pour compte, avant de saluer l’initiative de nombreux compatriotes qui manifestent de plus en plus leur solidarité en faveur des populations vulnérables en venant en soutien aux efforts du Gouvernement:  ‘’En ces temps de crise, soyons plus solidaires les uns avec les autres. Sachons taire nos divergences pour apporter de l’aide et du réconfort aux plus démunis’’, a déclaré Julien Nkoghe Bekale.

Toutefois, le patron de l’Administration a rappelé aux compatriotes chargés de la distribution de cette aide alimentaire de préserver la dignité humaine en évitant d’exposer la détresse des bénéficiaires, sans omettre de respecter les gestes barrières et les mesures de distanciation sociale.

Pour ce qui est du le Plan de soutien économique, le Chef du Gouvernement a fait savoir qu’il est destiné à faire face aux effets dévastateurs du Covid-19. Il vise ainsi à soutenir l’outil de production, à maintenir les emplois et à assurer une reprise rapide des activités économiques: ‘’Le Gabon, comme le Monde entier, fait face à une crise sanitaire dont les conséquences sur le tissu économique et social sont sans précédent. Le FMI prévoit une croissance négative de 3% pour l’économie mondiale en 2020’’, a-t-il déclaré.

D’après Julien Nkoghe Bekale, alors que notre pays devait renouer avec une croissance de l’ordre de 3,8% cette année au prix de douloureux sacrifices et de réformes courageuses, cette crise va anéantir tous ses efforts antérieurs et induire une croissance réelle proche de zéro.

C’est pourquoi, a-t-il poursuivi, le Plan de riposte économique appuyé par les partenaires techniques et financiers aura pour ambition d’éviter à notre économie d’entrer en récession et d’assurer un atterrissage en douceur en 2020:

‘’Pour notre pays, la baisse drastique de nos recettes sera telle que le Gouvernement sera amené à revoir ses priorités et à effectuer des arbitrages pour répondre à l’urgence sanitaire et assurer l’accompagnement économique et social des entreprises et des populations’’, a-t-il soutenu.

A noter que l’Etat d’urgence sanitaire prorogé depuis dimanche dernier impose un certain nombre d’obligations et de règles à respecter. Le confinement partiel du Grand Libreville ne signifiera donc pas la liberté totale. Les compatriotes devront continuer à respecter les mesures barrières de distanciation sociale, le port obligatoire du masque et éviter les sorties non essentielles, car il y va de la santé de tous. A retenir que le Gabon enregistre à ce jour 211 cas testés positifs au Covid-19, 43 guérisons et 3 décès.

Source: http://primature.gouv.ga