Coronavirus : Franceville inquiète avec une phase communautaire exponentielle

Réagir

Deuxième ville la plus touchée au Gabon par le Coronavirus, Franceville inquiète les autorités en charge de la riposte. L’augmentation des cas y est inouïe si bien que d’aucuns songent à un confinement de la capitale du Haut-Ogooué.

La ville de Franceville a enregistré le 6 mai son premier cas de Coronavirus, et parallèlement son premier décès dû à cette pandémie. Depuis lors, le nombre de cas dans cette ville de la province du Haut-Ogooué n’a cessé d’augmenter si bien qu’elle s’est positionnée comme le deuxième foyer d’infections au Gabon, après de Libreville. Le plus inquiétant, a fait savoir le porte-parole du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie de Coronavirus au Gabon (Copil), la surveillance épidémiologique dans cette ville n’arrive pas à identifier le cas zéro.

Le premier cas déclaré à Franceville, selon Guy-Patrick Obiang, aurait eu des contacts avec des personnes en provenance de Libreville. Prélevées, elles ont été testées négatives. «Aujourd’hui on se demande comment a-t-elle (Ndlr. Première personne déclarée positive à Franceville) fait pour être contaminée», a-t-il soutenu. Selon lui, en faisant la recherche des cas contacts, plus de 300 ont été identifiés au niveau de cette ville. «Le chiffre ne fait qu’augmenter», s’est inquiété Guy-Patrick Obiang d’autant plus que du 6 au 13 mai, 137 cas se sont révélés positifs. Le 14 mai, 21 cas de plus se sont révélés positifs. Soit un total de 158 cas déclarés positifs dans la ville en l’espace de deux semaines.

Vers l’isolement de Franceville ?

«A Franceville, nous avons une phase communautaire qui va de manière exponentielle. Nous n’avons pas connu cette évolution de l’épidémie à Libreville. En moins de 9 jours, nous passons de cas index à 136 cas», a alerté le 13 mai, Guy-Patrick Obiang. «Et nous pensons que compte tenu de la situation du Haut-Ogooué, des mesures fortes doivent être prises pour éviter que cette propagation de l’épidémie se fasse de manière exponentielle», a-t-il ajouté. Beaucoup songent à un  confinement de la province du Haut-Ogooué, sinon, l’isolement de la ville de Franceville. Certaines localités de la région (Mvengué, Moanda et Mounana) sont désormais touchées par le virus, pour un total de 164 cas positifs dans la province.

A en croire les propos de Guy-Patrick Obiang le 14 mai, face à la situation préoccupante dans la ville de Franceville et plus globalement de la province du Haut-Ogooué, le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale, organisera une réunion pour statuer sur la question. «164 personnes contaminées dans la province. C’est une question qui nous préoccupe beaucoup car elle vit et les populations se déplacent énormément», a dit le porte-parole du Copil. Qu’à cela ne tienne, a-t-il signifié, 99% des personnes identifiées au niveau de Franceville sont asymptomatiques et il n’y aurait pas de cas graves à Franceville. Sur les 164 cas du Haut-Ogooué, a-t-il informé, deux liens épidémiologiques ont été identifiés. 163 personnes sont des contacts du premier cas, tandis qu’un aurait été dans un lieu public où il a pu contracter le virus. Notamment à Potos, un quartier chaud de Franceville. «Ça encore, ça reste à vérifier parce qu’il y a des personnes qui mentent lors de l’interrogatoire», a souligné Guy-Patrick Obiang.

Source:http://www.gabonreview.com