Coronavirus :La moitié des malades chroniques ont renoncé aux services de santé (HCP)

Réagir

L’accès aux services de santé est ralenti par la menace Covid-19. Selon une récente enquête du HCP, les ménages ont renoncé aux services de santé, principalement, à cause des risques de contamination et de l’accueil hospitalier.

Les premiers résultats de l’enquête du HCP sur l’impact du confinement ont été publiés ce mardi 19 mai. Ils portent sur différents aspects économiques, sociaux et psychologiques, dont l’accès aux services de santé.

Depuis le début du confinement et en raison des mesures d’urgence sanitaire, il est plus difficile, pour certaines personnes, d’accéder aux soins de santé.

Les gens craignent de consulter ou le coût caché du confinement

Selon l’étude du HCP, 48% des ménages ayant au moins un membre souffrant de maladie chronique, n’ont pas accédé aux services de santé. 53% d’entre eux se trouvent en milieu rural.

Les citoyens décident de ne pas recourir à certains soins de santé, même lorsque cela concerne leurs enfants. 

« 11% des ménages marocains ont des enfants à vacciner. 36% d’entre eux ont dû renoncer aux services de vaccination« . 

C’est également le cas des 30% de ménages « ayant parmi leurs membres des femmes éligibles aux services des consultations prénatales et postnatales ». 51% de ces derniers y renoncent par peur de contamination. 

Les risques de contamination font renoncer aux services de soins

Les ménages n’ayant pas accédé aux services de santé, pendant la période de confinement, invoquent diverses raisons pour expliquer leurs décisions.

L’explication la plus évoquée est la peur de la contamination. C’est le cas de 39,5% des ménages ayant au moins un membre souffrant de maladies chroniques, ainsi que 52,5% des ménages concernés par les maladies ordinaires.

Source: http://medias24.com