Covid-19 : 5 milliards de francs CFA de la Banque mondiale pour le Gabon

Réagir

La Banque mondiale a approuvé le 19 mai un prêt de 9 millions de dollars, soit près de 5, 397 milliards de francs CFA, de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) pour renforcer la lutte contre la pandémie de Covid-19 dans le pays.

Près de 5, 397 milliards de francs CFA de la Banque mondiale pour la riposte contre la Covid-19 au Gabon. © D.R.

Le Gabon obtiendra un financement de près de 5, 397 milliards de francs CFA de la Banque mondiale pour lutter contre le Coronavirus. Il s’agit d’un prêt de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) destiné à la lutte contre la pandémie de Covid-19, dans le cadre du projet de riposte stratégique au Covid-19 visant à renforcer le système de santé, notamment dans la prévention, la détection et la prise en charge des cas.

Selon la Banque mondiale, cet appui prévoit, entre autres, la mise à disposition d’équipements et de fournitures, tels que des ambulances médicalisées, équipements de protection individuelle et kits de diagnostic pour le dépistage en laboratoire. Il financera aussi la formation du personnel de santé et la mise en place de deux nouveaux centres de diagnostic du Covid-19.

«Ce projet s’inscrit dans la continuité de l’engagement de long terme fourni par la Banque mondiale pour renforcer les systèmes de santé au Gabon, y compris le projet en cours de préparation sur les soins de santé de base. Il vient compléter les efforts d’autres partenaires au développement dans le cadre d’une riposte coordonnée», explique la représentante résidente de la Banque mondiale au Gabon, Alice Ouedraogo.

Outre le Gabon, le groupe de la Banque mondiale dans son action contre la pandémie prévoit de déployer jusqu’à 160 milliards de dollars de financements au cours des 15 prochains mois, afin d’aider plus de 100 pays à protéger les populations pauvres et vulnérables, soutenir les entreprises et favoriser le redressement de l’économie. Ce montant comprend 50 milliards de dollars sous forme de nouveaux dons et crédits hautement concessionnels fournis par l’IDA.

Source: http://www.gabonreview.com