Covid-19 : Fitch Ratings prédit une détérioration de la note du Gabon

Réagir

L’agence de notation financière Fitch Ratings a annoncé, le 30 juin, un risque de la détérioration de la note des Etats de l’Afrique subsaharienne à moyen terme, si la pandémie de Covid-19 se poursuit. L’impact de celle-ci est notamment plus prononcé pour les pays pétroliers dont le Gabon.

Dans une analyse publiée le 30 juin 2020, l’agence de notation financière Fitch Ratings souligne que les pays africains exportateurs de pétrole, notamment l’Angola, la République du Congo, le Gabon et le Nigéria seront confrontés à une grave détérioration de leur note. Leurs ressources financières ont dangereusement baissé du fait du choc combiné dû à la crise sanitaire liée au Covid-19 et à la chute du prix du pétrole.

L’agence prédit ainsi une détérioration à moyen terme de la note souveraine du Gabon à CCC. «Ces nations ont été particulièrement touchées par la chute des cours du pétrole, affectant considérablement leurs budgets, dépendant essentiellement des revenus pétroliers», explique-t-elle, prédisant de nouveaux manquements souverains, l’augmentation des déficits budgétaires primaires et l’augmentation de la dette publique.

D’après l’agence Fitch Ratings, la crise du Covid-19 a fait croître la dette des pays d’Afrique subsaharienne à un rythme plus rapide et à un niveau plus élevé que les autres marchés émergents. Cette situation «accroît le risque de nouvelles dégradations et de défauts de paiement».

Source:http://www.gabonreview.com