covid-19 : C’est au Copil de décider de la réouverture des bars, restaurants, motels et nightclubs

Réagir

Le ministre du Commerce dit avoir fait un plaidoyer auprès du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à coronavirus (Copil), seul habilité à faire rouvrir les bars, snack-bars, boîtes de nuit et motels. Hugues Mbadinga Madiya espère que cet organe y répondra favorablement pour le bien de l’économie.

Si certains commerces ont pu reprendre leurs activités avec le retour au confinement partiel, d’autres en revanche demeurent toujours fermés à l’instar notamment des bars, snack-bars, boîtes de nuit et motels. Selon le ministre du Commerce, la réouverture de ces établissements est soumise à l’appréciation du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à coronavirus (Copil).

«C’est une question de santé publique. Je ne fais que plaider et j’espère, au vu de l’évolution de la pandémie, que très rapidement des décisions plus favorables à l’exercice de l’entreprenariat se fassent pour que ces Gabonais qui souffrent, parce que privés de revenus, puissent eux aussi à nouveau librement exercer leurs activités», a affirmé Hugues Mbadinga Madiya, le 22 septembre, sur Gabon 1re.

Les bars, snack-bars et boîtes de nuit sont fermés depuis mars avec l’instauration du confinement général. Malgré le retour au confinement partiel en juin, ces établissements sont restés fermés. Or, au moment où la relance de l’économie est sur toutes les lèvres, la question de la réouverture de ces commerces se pose avec acuité.

Au début de la pandémie et de l’instauration de ces mesures de fermeture au Gabon, le taux de prévalence du Covid-19 était de À 25%. Il est aujourd’hui de 5,9%, littéralement le seuil recommandé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour le déconfinement. En tenant compte de la tendance baissière de la pandémie, les voyants semblent donc au vert pour la réouverture des bars, restaurants et boîtes. Mais quand ? C’est au Copil d’en décider.

source : http://www.gabonreview.com