«Ouvrez les églises et les mosquées» : la prière de RV adressée au gouvernement

Réagir

Cinq mois après la fermeture des lieux de culte dans le but de freiner la propagation du Covid-19, le groupe RV (Rassemblement pour la restauration des valeurs) à l’Assemblée nationale appelle le gouvernement à lever cette mesure qui n’en finit plus de faire grincer des dents, particulièrement au sein de la communauté religieuse qui menace désormais d’initier des actions populaires.

Serge Ndong, le président du groupe parlementaire RV à l’Assemblée nationale. 

Alors que la stratégie nationale de lutte et de riposte contre le Covid-19 continue de montrer des signes positifs, notamment avec un nombre de décès dus au virus qui stagne à 53 depuis plusieurs semaines et celui des nouvelles contaminations en constante baisse, les députés du groupe parlementaire RV à l’Assemblée nationale disent ne pas comprendre le maintien de certaines restrictions décidées par le gouvernement. Le 4 septembre, à l’occasion de la déclaration de politique générale de Rose Christiane Ossouka Raponda, ils ont invité les autorités à lever la mesure de fermeture des lieux de culte décidée cinq mois plus tôt dans l’objectif de freiner la propagation de la maladie.

«S’il vous plait, ouvrez-nous les églises et les mosquées. Nous voulons affermir notre foi en Dieu», a lancé à l’endroit de la Première ministre Serge Ndong Obame, le député du 5e siège du canton Woleu (département du Woleu), dans la province du Woleu-Ntem.

À l’Assemblée nationale, l’interpellation du président du groupe parlementaire RV n’est pas la première du genre. En mai et juin derniers, Estelle Ondo avait déjà interpelé le gouvernement et particulièrement le ministère de l’Intérieur sur le sujet. «Pourquoi maintient-on les églises fermées ? Est-ce à croire que la contamination et la propagation de ce coronavirus se feront plus facilement que dans nos lieux de culte ? Je ne pense pas» avait posté la députée (indépendante) du 2e arrondissement de la commune d’Oyem sur sa page Facebook, estimant que «la prière communautaire est une arme efficace de lutte contre la propagation de ce Covid-19».

Source: http://www.gabonreview.com