Covid-19: Dr Guy-Patrick Obiang « Le gouvernement ne cherche pas à stigmatiser les églises »

Réagir

Le ministre de la Santé, le Dr Guy-Patrick Obiang Ndong, dans une interview accordée au quotidien ‘’L’Union’’ du 23 octobre 2020, a expliqué l’étendue des nouvelles mesures restrictives pour la lutte contre la Covid-19 au Gabon. Il a éclairé l’opinion sur les mesures concernant les lieux de culte, telle que la suppression de l’eucharistie.

Lors de la conférence de presse du gouvernement sur la phase 2 d’allègement des mesures restrictives du vendredi 16 octobre 2020, il a été annoncé la suppression de l’eucharistique au cours des célébrations religieuses. Pour le ministre de la Santé, il faut limiter le maximum de contacts dans les lieux de culte. De plus, « cette décision protège aussi bien le célébrant que le fidèle », a-t-il noté.

Quand on demande au patron de la Santé, qu’en est-il des marchés où aucune mesure restrictive n’est prise pour protéger les usagers ? Il répond que le risque de contagion est moins élevé dans ces espaces. « Deux indicateurs permettent de déterminer le risque pour ce qui est de la covid-19. L’environnement dont les espaces clos sont considérés comme des espaces à risque très élevé.  Deuxièmement, il y a la durée d’exposition qui est faible quand elle est inférieure à 15 minutes. Elle devient élevée quand elle est supérieure à 15 minutes », a-t-il expliqué.

Le gouvernement ne cherche pas à stigmatiser les églises. « L’église a toujours été notre partenaire privilégié, du fait de son rôle dans la société », a déclaré le ministre. En effet, les responsables religieux sont considérés comme des leaders communautaires parce qu’ils ont pour rôle de sensibiliser.  

Source: http://medias241.com