Covid-19 : Le PDG invite les populations à «se faire vacciner le moment venu»

Réagir

Le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) a invité le 19 février, les populations à «se faire vacciner le moment» dans le cadre de la riposte contre le Covid-19. Pour le parti politique, le vaccin est un «motif d’espoir» pour venir à bout de la terrible pandémie dont la situation est «inquiétante» au Gabon.

Dans le cadre de la riposte contre le Covid-19, les autorités sont engagées dans un processus de vaccination des populations. Une démarche approuvée par le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), qui a souhaité l’adhésion massive des populations. «Suite à la promesse forte faite par le président de la République, le PDG invite les populations à se faire vacciner le moment venu», a déclaré le conseiller porte-parole du parti, le 19 février à Libreville.

A cet effet, Germain Stéphane Iloko Boussiengui a rappelé qu’à ce jour, quatre vaccins «performants» ont déjà été enregistrés par les autorités. De même, «la mise en place des structures logistiques pour vacciner l’ensemble de la population sur toute l’étendue du territoire est en cours : déploiement de plusieurs centaines de vaccination interviendront sous peu avec priorité aux personnes âgées et personnes à risques».

La révolution des casseroles est l’œuvre de l’opposition

Le parti a estimé que le vaccin s’imposait vu la situation «préoccupante» de la pandémie au Gabon. Selon les dernières statistiques, le taux de contamination augmente de façon «dramatique» (3,7%) ; le nombre de cas actifs augmente de façon inquiétante (1077 selon les derniers chiffres contre 75 à la mi-décembre) avec une moyenne de 200 nouveaux cas par jour ; la hausse de 10% des décès avec quasiment un mort par jour ; etc. A la lumière de ces données, le vaccin est donc «un motif d’espoir» pour venir à bout du terrible virus. «A condition de faire preuve de civisme, du sens de la responsabilité vis-à-vis des plus faibles souffrant de pathologies chroniques et autres», a insisté Germain Stéphane Iloko Boussiengui

Par ailleurs, le conseiller porte-parole n’a pas manqué d’adresser une pique à ceux qui selon lui sabotent les efforts des autorités pour protéger les populations contre le Covid-19. «Le PDG fustige ses actes d’irresponsabilité de certains partis politiques, opposants et activistes, qui continuent de faire courir le risque aux populations en les incitant à des regroupements, pourtant interdits, dans les rues, sous le prétexte de campagnes de casseroles, priorisant ainsi leur intérêts égoïstes et politiciens», a conclu Germain Stéphane Iloko Boussiengui.

Source: https://www.gabonreview.com/