Les vaccins contre le Covid-19 ont-ils un effet sur les règles ?

Réagir

Des publications sur les réseaux sociaux et provenant essentiellement des États-Unis se font l’écho de différents témoignages de personnes qui estiment que suite à une vaccination contre le Covid-19, elles ont constaté des effets sur leurs règles. S’il est difficile à ce stade d’exclure scientifiquement tout lien entre la vaccination contre le coronavirus et un effet sur les menstruations, l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) indique, de son côté, que d’éventuels effets sur le cycle menstruel « n’ont pas été notés pendant les essais cliniques des quatre vaccins Covid-19 autorisés« .

Depuis quelques semaines, circulent des témoignages sur les réseaux sociaux, selon lesquels le vaccin contre le Covid-19 a un impact sur le cycle menstruel. Ces femmes signalent des règles plus douloureuses qu’avant la vaccination, des crampes, et relatent que leurs menstruations ont été anticipées ou retardées. Un vaccin peut-il influencer temporairement votre cycle menstruel ?

Tout a commencé par un tweet de la Dr Kate Clancy, professeure agrégée d’anthropologie à l’Université de l’Illinois. Le 24 février, elle relaie sur Twitter le fait qu’elle a entendu qu’une collègue lui a fait part de témoignages selon lesquels des femmes auraient des règles plus abondantes après la vaccination. Elle-même raconte qu’elle a eu des règles particulièrement abondantes, après une dose de vaccins Moderna.

Kate Clancy lance un appel aux témoignages, et puis un outil d’enquête en ligne sur la manière dont les femmes vaccinées voient ou non leur cycle menstruel influencé.

Des témoignages de jeunes femmes et de jeunes filles provenant majoritairement des États-Unis et diffusés sur la plateforme Tik Tok indiquent que sur leurs cycles menstruels sont perturbés depuis qu’elles ont été vaccinées contre le coronavirus.

Peu de signalements en Belgique

En Belgique, l’Agence fédérale des Médicaments et des Produits de santé répertorie les effets indésirables signalés suite à la vaccination en Belgique. D’après sa porte-parole, Ann Eeckhout, quelques signalements de perturbations menstruelles ont été recensés. Ils ne sont pas traités en priorité, car considérés comme des effets mineurs. L’Agence ne peut fournir de chiffres précis, et limite ces cas à “quelques-uns”.

L’Agence européenne des Médicaments (EMA) rapporte qu’au cours des essais cliniques pour les quatre vaccins approuvés en Europe, aucune modification des menstruations n’a été observée chez les participantes. Les effets secondaires rapportés dans le cadre du système EudraVigilance – le système grâce auquel les pays européens peuvent signaler les effets indésirables consécutifs à la vaccination contre le Covid-19 -, ne permettent pas non plus d’affirmer que ces vaccins pourraient provoquer des dérégulations menstruelles. L’Agence conclut que « les modifications des règles ne sont donc pas considérées comme des effets indésirables des vaccins« .

Qu’est-ce qui influence les règles ?

Bien des facteurs peuvent perturber le cycle menstruel, explique Anne Delbaere, cheffe du service de gynécologie à l’Hôpital Erasme. “Honnêtement, il est impossible de tirer des conclusionsIl n’est pas impossible qu’il y ait une légère perturbation du cycle suite à un vaccin, mais ce cycle peut être perturbé par tellement de choses, notamment le stress”. La gynécologue ajoute que  » de toute façon, ce n’est pas inquiétant. De nombreuses patientes viennent me parler, indépendamment du vaccin, de cycles plus longs ou plus courts. Si cela devait être le cas avec le vaccin, ce serait ponctuel et sans aucun impactCes problèmes, s’ils apparaissent, sont de courte durée et ne sont ni graves ni inquiétants « , insiste-t-elle.

Le Professeur Jean-Luc Squifflet, gynécologue et Chef de clinique aux Cliniques universitaires Saint-Luc, note que l’impact des médicaments et des produits de santé sur le cycle menstruel est en général peu étudié dans le suivi de médicaments, sauf si ces médicaments sont à vocation gynécologique. Il n’existe pas de données dans la littérature sur l’incidence ou non de la vaccination contre le Covid-19 sur le cycle menstruel, confirme-t-il.

Il insiste également sur le fait que bon nombre de facteurs peuvent influencer les règles, et notamment une infection : « Si on prend le cas du Covid ou de toute affection bactérienne, on peut avoir une altération du cycle hormonal. L’état de santé d’une patiente peut influencer son cycle menstruel. Son état de santé interne (une insuffisance rénale, une dialyse, par exemple) peut aussi avoir un impact. Parfois, des événements extérieurs, comme du stress, également. Un excès de poids ou au contraire, une insuffisance, une activité sportive intense, peuvent supprimer les règles. Etant donné ces influences externes et internes, isoler un facteur d’explication est difficile.« 

Les vaccins contre le Covid-19

Pour l’instant, il n’existe pas d’étude clinique qui démontre que les vaccins contre le Covid-19 peuvent influencer le cycle menstruel. C’est la raison pour laquelle les gynécologues et les immunologues se montrent très prudents.

Contactée par la VRT, Isabel Leroux-Roels, responsable de la recherche au Centre de vaccinologie de l’UZ de Gand, estime qu’il n’y a pas de lien entre vaccination et menstruations. « Cette période est du jamais vu. Nous allons vacciner à court terme la population mondiale. C’est dans la nature humaine, de noter tout ce qui se produit dans les semaines qui suivent un vaccin. »

Corinne Vandermeulen, sa collègue de la KULeuven, ajoute que « les femmes qui remarquent qu’elles ont des règles plus abondantes après leur vaccin, trouveront sans doute cette période du mois plus pénible que d’habitude« .

La Dr Victoria Male, immunologiste de la reproduction à l’Imperial College de Londres, estime par contre, dans un article de la BBC, qu’un lien est plausible, même s’il n’est pas prouvé. « La muqueuse de l’utérus fait partie du système immunitaire« , dit-elle. « Les cellules immunitaires jouent un rôle dans la constitution, le maintien et la décomposition de la muqueuse de l’utérus – qui s’épaissit pour se préparer à une grossesse, puis donne la place aux règles, si l’ovule n’est pas fécondé. Après la vaccination, de nombreux signaux chimiques susceptibles d’affecter les cellules immunitaires circulent dans le corps. Cela pourrait provoquer la perte de la muqueuse utérine et entraîner des règles plus précoces.« 

« Cela me paraît peu probable« , réagit la vaccinologue Corinne Vandermeulen, de la KU Leuven. « Le vaccin reste à sa place et la réponse immunitaire se produit principalement dans les ganglions à hauteur du bras où le vaccin est injecté. Les anticorps sont conçus pour se lier au virus et en principe pas aux hormones ou aux ovaires. Je ne vois pas comment cela pourrait se produire. »

Les autres vaccins

En 2013, l’Ecole de santé publique Johns Hopkins a réalisé une étude clinique sur 92 femmes, à propos de la réponse immunitaire et hormonale du vaccin contre la grippe. Malheureusement, l’échantillon n’est pas très important, et surtout, il n’y a pas de groupe contrôle. L’équipe de recherche a conclu qu’elle ne pouvait observer aucun effet du vaccin contre l’influenza sur les hormones ou le cycle menstruel.

Une autre étude a été réalisée en 2010 à propos de l’impact du vaccin contre le HPV, le papillomavirus humain, chez les femmes japonaises dans la ville de Nagoya, au Japon. Plus de 29.000 réponses ont été analysées. Cette étude-là incluait tant des bénéficiaires du vaccin, que des femmes non vaccinées. Elles devaient signaler si elles avaient des symptômes post-vaccinaux. Les auteurs ont constaté une probabilité ajustée légèrement augmentée dans le groupe vacciné, de “quantité anormale de saignements menstruels” ou de “menstruations irrégulières”. Cependant, cette différence est peu significative et ne permet pas de conclure à une association entre le vaccin contre le HPV et les symptômes vaccinaux chez les femmes.

Manque de données

Carla Tomassetti, gynécologue à l’UZ Leuven, estime qu’il faut objectiver les choses : « Bien qu’il faille prendre en considération ces déclarations (de patientes) sur le plan théorique, il faut commencer par constater les faits de façons la plus objective possible. Tant que cela n’est pas réalisé, on ne peut donner aucun commentaire scientifique fondé à ce sujet. »

Interrogé par Radio Canada, Benoît Barbeau, professeur au Département des sciences biologiques de l’Université de Québec à Montréal (UQAM) et spécialiste en virologie, pense aussi que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour conclure à une corrélation entre le vaccin contre le Covid-19 et des changements du cycle menstruel des femmes. Il faudrait “vraiment, pour établir clairement si c’est le cas, avoir une étude sérieuse où on aurait un groupe qui n’a pas reçu le vaccin, et à quel vaccin fait-on référence, et puis comparer à ceux qui ont été vaccinés”, dit-il à nos confrères.

Cependant, ces études seraient soumises à de nombreux biais, d’après Hendrik Cammu, gynécologue à l’UZ Brussel : « On peut se demander quelle serait la pertinence clinique de se lancer dans de telles études, car cela semble apparaître de façon très limitée et à court terme. Personnellement, je n’en ai jamais entendu parler. On risque aussi naturellement un effet placebo si on pose la question« .

En conclusion

Il n’y a pour l’instant aucune preuve que les vaccins contre le Covid-19 puissent avoir une influence sur les règles. Il y a bien d’autres facteurs, parmi lesquels le stress, qui peut avoir un impact temporaire sur le cycle menstruel. Si jamais vous constatiez tout de même de telles modifications, cela serait de toute façon temporaire et sans danger pour votre organisme.

Source: http://www.rtbf.be