Troisième dose vaccin Covid : le 13 septembre en Ehpad, Castex fait des annonces

Réagir

3E DOSE. Pour sa « rentrée », le Premier ministre Jean Castex a dévoilé le nouveau calendrier pour la 3e dose de vaccin contre le Covid et elle débutera le 13 septembre dans les Ehpad. Sommaire

 Alors que la Haute autorité de Santé a donné un avis favorable à la 3e dose de vaccin contre le Covid pour les personnes les plus fragiles et vulnérables, lors d’une interview ce matin sur l’antenne de RTL, Jean Castex a dévoilé la date, ce sera le 12 et 13 septembre prochain dans les Ehpad (Matignon a indiqué que ce serait plutôt le 13). Les autres pourront prendre rendez-vous dès septembre sur les plateformes habituelles pour réaliser son rappel. « Ce rappel vaccinal est nécessaire pour les plus de 65 ans et les publics les plus vulnérables. Les plus de 65 ans pourront dès le début du mois de septembre prendre rendez-vous », a expliqué le Premier ministre.

Lors d’une interview ce mercredi sur France 2, le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy avait lui aussi ouvert la porte à cette 3e dose estimant qu’on ira à une troisième dose pour une grande partie de la population vaccinée ». « Il s’agit d’un rappel pour restimuler la réponse immunitaire au vaccin « , explique-t-il également.

Si les modalités exactes restent à préciser, plusieurs pays ont déjà acté cette décision. C’est le cas notamment des Etats-Unis qui mettent en place une 3e dose de vaccin pour l’ensemble de la population. Depuis le 1er août, les plus de 60 ans vaccinés peuvent, sous conditions, recevoir une troisième dose en Israël, ce sera également bientôt le cas en Allemagne et au Royaume-Uni. En revanche, l’OMS reste sceptique face à une telle décision et explique qu’il n’y pas forcement de véritables données qui attestent d’une efficacité de la 3e dose. « Les données actuelles n’indiquent pas que les rappels sont nécessaires » et il faut « attendre que la science nous dise quand les rappels sont nécessaires, quels groupes de personnes et quels vaccins ont besoin de rappels », avait déclaré Soumya Swaminathan, scientifique en chef de l’agence onusienne, le 18 août dernier à Genève, en Suisse.

Une 3e dose de vaccin pour qui ?

Contrairement aux Etats-Unis, la France a pour le moment pris le choix de privilégier une 3e dose pour les personnes les plus fragiles et les plus de 65 ans selon un avis publié par la Haute autorité de Santé ce 24 août. Il n’est pas exclu qu’à l’avenir cette 3e dose soit étendue à des autres catégories de la population comme lors du déploiement progressif de la vaccination. Pour le moment, la HAS « considère qu’il n’y a pas, à ce jour, de donnée en faveur de l’administration systématique d’une dose de rappel au-delà des personnes ciblées par les annonces gouvernementales et par son avis. Toutefois, l’administration d’une dose de rappel deviendra probablement nécessaire au cours des mois qui viennent, sans qu’il soit encore possible à ce stade de se prononcer précisément, ni sur la population cible ni sur le calendrier. La HAS sera donc amenée à revoir ses recommandations dès que des nouvelles données le justifieront. « 

Une troisième dose déjà recommandée pour les immunodéprimées

Depuis le 5 mai, les personnes immunodéprimées doivent recevoir trois doses du vaccins conformément à l’avis du 22 avril 2021 du Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale. Pour rappel, il s’agit des personnes : 

  • ayant reçu une transplantation d’organe ou de cellules souches hématopoïétiques
  • sous chimiothérapie lymphopéniante
  • traitées par des médicaments immunosuppresseurs forts, comme les antimétabolites (cellcept, myfortic, mycophénolate mofétil, imurel, azathioprine) et les AntiCD20 (rituximab : Mabthera, Rixathon, Truxima) 
  • dialysées chroniques après avis de leur médecin traitant qui décidera de la nécessité des examens adaptés;
  • au cas par cas, les personnes sous immunosuppresseurs ne relevant pas des catégories susmentionnées ou porteuses d’un déficit immunitaire primitif.
  • (depuis le 18 juin) atteintes de leucémie lymphoïde chronique ou de certains types de lymphomes traités par antiCD20.

Quelle date pour la troisième dose de vaccin Covid ?

Lors d’une interview accordée à RTL, Jean Castex a donné des précisions sur le calendrier de la 3e dose, évoquant un relancement de la campagne dans les Ehpad le 12 et le 13 septembre. Les plus de 65 ans pourront reprendre rendez-vous  » dès début septembre « , ajoute le chef du gouvernement, rappelant qu’un délai de 6 mois doit toutefois être respecté entre la deuxième et la troisième dose.

Une 3e dose du vaccin Pfizer est-elle efficace ?

Une étude menée par l’organisme d’assurance maladie Maccabi en Israël démontre que la 3e du vaccin Pfizer serait efficace à 86% pour les personnes de plus de 60 ans. L’étude a comparé les résultats observés chez 149 144 personnes âgées de plus de 60 ans au moins une semaine après avoir reçu un rappel vaccinal, à celles de 675 630 autres qui n’avaient reçu que deux doses, en janvier ou février. Selon l’étude, 37 des personnes ayant reçu une troisième injection ont été testées positives au coronavirus, soit 0,24 pour 1 000, contre 1 064 chez celles qui n’avaient reçu que deux doses, soit 1,57 pour 1 000. Pour rappel, Pfizer et BioNTech avaient affirmé dans un communiqué que ce rappel permettait de  » préserver et même dépasser les niveaux élevés de protection contre la souche originelle du coronavirus responsable du Covid et contre ses variants « , selon des données de son essai de phase 1.

Source :http://linternaute.com