Gabon : Le vaccin anti-Covid comme ticket d’entrée à la présidence de la République

Réagir

Ali Bongo déclarait la vaccination non-obligatoire au Gabon. Il est tous les jours démenti par les astreintes désormais déclarées dans bien d’administrations du pays. Cette fois c’est le commandant en chef de la Garde présidentielle qui annonce le conditionnement, à partir du 1er novembre, de l’accès à la présidence de la République par «la présentation d’un justificatif de vaccination contre la Covid-19». La mesure concerne également les «visiteurs extérieurs».

Lentement mais sûrement, tout ou presque ne se fera plus ou ne s’obtiendra pas au Gabon si l’on n’est pas vacciné. Le commandant en chef de la Garde présidentielle a récemment publié une note indiquant que l’accès à la Présidence de la République sera désormais conditionné par le vaccin anti-Covid.

Datée du 9 septembre, la note de service signée par général de brigade Brice Oligui Nguema, annonce à l’ensemble du personnel que «l’accès à l’enceinte du Palais présidentiel, à l’État-major, à l’infirmerie ainsi qu’à toutes les casernes de notre corps sera désormais soumis à la présentation d’un justificatif de vaccination contre la Covid-19 à compter du lundi 01 novembre 2021, terme de rigueur».

Cas d’Israël

La vaccination anti-Covid comme ticket d’entrée au palais présidentielle concerne également les «visiteurs extérieurs», a précisé le commandant en chef de la Garde républicaine. Face à la réticence des populations à la vaccination, les dirigeants semblent avoir trouvé l’astuce pour accélérer le processus : conditionner l’accès à certains services publics, droits et avantages par le vaccin anti-Covid.

Dans leur copié-collé de la stratégie sanitaire pourtant controversée de la France, les autorités gabonaises engagent une contrainte à peine voilée, comme si une récompense avait été promise aux pays qui vaccineront le plus. Le cas d’Israël, l’un des pays les plus vaccinés au monde, qui n’enregistre pas moins des hausses importantes du nombre de cas et d’hospitalisations liés à la Covid-19, n’interpelle nullement le Gabon.

Source :http://gabonreview.com