Solidarité Covid-19 : la FSBO a offert pour 415 millions de FCFA de bons alimentaires en 2020

Réagir

La fondation de la Première dame, Sylvia Bongo Ondimba, revendique avoir permis à 16 638 familles de bénéficier d’un bon alimentaire d’une valeur d’au moins 25 000 francs chacune, soit près de 416 millions de FCFA dépensés par la FSBO durant l’année 2020 pour aider les populations les plus vulnérables à faire face à la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus.

Dans le cadre de son projet «Solidarité Covid-19» initié à la suite de l’annonce des premières mesures de restriction visant à lutter contre le coronavirus au Gabon, la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille (FSBO) a touché plusieurs familles à Libreville et dans l’hinterland. L’organisation de la Première dame revendique dans son dernier rapport d’activité un total de 16 638 familles ayant bénéficié d’au moins un bon alimentaire d’une valeur de 25 000 FCFA. Ce qui équivaudrait à 415,9 millions de FCFA pour un bon de 25 000 FCFA pour chacune de ces familles.

La Fondation qui informe avoir fonctionné en 2020 avec 3,6 milliards de FCFA, soit 3,4 milliards de ressources financières et 219 millions dons en nature, revendique également avoir permis à 8 155 personnes de bénéficier de l’aide alimentaire via la plateforme de paiement électronique Airtel Money. Elle aurait donc dépensé 203,8 millions de FCFA à raison de 25 000 par bénéficiaire.

La FSBO, qui dit s’être appuyée sur plus d’une cinquantaine de donateurs, assure enfin avoir offert à 1 900 familles des bons alimentaires dans toutes les provinces du Gabon. 1 435 veuves ont également bénéficié d’une aide à travers ses associations partenaires.

Pour la fondation de Sylvia Bongo Ondimba, la mise en place du projet «Solidarité Covid-19» visait à soutenir les populations vulnérables de manière multiforme. «Ce projet solidaire a évolué selon les besoins et s’est adapté aux réalités du terrain grâce à des aides alimentaires, aux kits sanitaires et à des transferts monétaires par paiement mobile. La Fondation a bénéficié du support opérationnel de dizaines d’associations et de collectifs en vue de répondre aux besoins de première nécessité, notamment durant le confinement», explique la FSBO.

Source :http://gabonreview.com