Vaccination anti-Covid-19 : le Gabon sur la bonne voie ?

Réagir

Depuis le début de la vaccination anti-Covid-19 au Gabon, seul 2,9 % de la population s’est fait vacciner. Un chiffre qui est loin des 60 % visés par les autorités.

Alors que le Gabon a débuté sa campagne de vaccination il y a 6 mois de cela (le 23 mars plus exactement), le pays n’enregistre que 84 214 personnes vaccinées avec au moins une dose et 62 250 personnes pour la seconde, soit un total de 2,9 % de la population. Un chiffre qui est loin des attentes des plus hautes autorités du pays en tête desquelles le président de la République, Chef de l’État, SEM Ali Bongo Ondimba qui signifiait lors de son adresse à la nation du 16 août qu’« il nous faut atteindre le chiffre de 60 % de la population vaccinée afin d’envisager une levée totale des mesures de précaution liées à la Covid-19 ».

Ce chiffre apparaît aujourd’hui inatteignable, quand on voit le faible engouement des populations à se faire vacciner. Elles ne semblent pas avoir pris la mesure de la dangerosité de ce virus qui a déjà ôté la vie à 168 gabonais et plus de 4,55 millions de personnes dans le monde. Des chiffres qui laissent apparaître une véritable hécatombe et révèlent ainsi le caractère létal de ce virus.

D’aucuns se sentent à l’abri, car n’ayant pas de santé fragile ou il s’estime tout simplement trop jeune pour être hospitalisé de la Covid-19. Mais selon les experts de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le virus ne fait pas de distinction de sexe, d’âge, de race ou de classe sociale. Personne n’est à l’abri.

Selon le service statistique des ministères sociaux (Drees) en France, « 85 % des malades hospitalisés sont des personnes non vaccinées, y compris en réanimation. Le ratio est similaire lorsque l’on regarde le nombre de décès puisque 78 % des victimes sont des personnes n’ayant pas reçu de doses de vaccin ».

C’est fort de ce constat que le ministère gabonais de la Santé met tout en œuvre afin de vulgariser la vaccination. Cela passe notamment par la mise en place de la caravane itinérante de vaccination, l’exemption des personnes vaccinées au couvre-feu et les multiples spots télévisés. Peu à peu, ces méthodes portent leur fruit. En effet, en l’espace de deux mois, le pays a atteint le chiffre de 84 214 personnes vaccinées contre 40 000 en juillet dernier, soit le double en deux fois moins de temps.

Si ces données laissent présager un réel intérêt des populations, car ayant compris que la vaccination est la seule voie pour un retour à une vie normale, il n’en demeure pas moins qu’elles sont pour l’heure encore insuffisantes quand on sait que l’objectif est la vaccination totale de quelques 1 338 545 de gabonais, dans un pays d’environ 2 230 908 habitants. Le challenge s’annonce serré, mais l’on peut compter sur l’esprit patriotique des Gabonais et sur l’efficacité du corps médical qui travaille d’arrache-pied depuis la survenue de cette pandémie dans nos contrées.

Source : http://gabon24.ga