Des autotests portatifs pour détecter le Covid par le souffle en 3 minutes

Réagir

Les deux chercheuses nîmoises, Valérie Compan et Sandie Choquart, ont développé un autotest portatif, non intrusif et sans douleur qui permet de détecter le Covid par le souffle. #IlsOntLaSolution

Faire un dépistage du Covid en 3 minutes, fiable et sans douleur, c’est possible. À Nimes, Valérie Compan, enseignante-chercheuse à l’université de Nîmes, et Sandie Choquart, professeure de biologie et de physiologie à Unîmes, ont créé un boîtier électronique qui permet de détecter le Covid par le souffle.

Facile d’utilisation

 Simple d’utilisation, ce autotest eBAM, tient dans un sac à main et fonctionne à la manière d’un éthylotest. L’innovation, c’est le format de l’appareil car le concept de détection du coronavirus par le souffle n’est pas nouveau. « Il a l’avantage d’être non invasif, non intrusif. Il est facile d’utilisation. On a tout miniaturisé. Il est portable donc vous pouvez le transporter avec vous », explique Valérie Compan, co-inventrice du détecteur de souffle. À terme, l’outil se veut être connecté aux téléphones des utilisateurs. Il pourrait également trouver sa place dans les écoles à l’heure où le gouvernement souhaiterait tester tous les enfants.

Très suivi par l’Agence Régionale de Santé d’Occitanie, le projet a été expérimenté avec succès sur plus de 150 personnes. Les résultats ont révélé une fiabilité plus élevée que les tests antigéniques. Les deux créatrices d’eBAM espèrent pouvoir commercialiser leur projet. Leur université lance un appel aux investissseurs pour démarrer la production.

Source :http://francetvinfo.fr