Vaccination: le Dr. Obiang Ndong réitère le caractère non obligatoire de la vaccination pour les fonctionnaires

Réagir

Avec le regain des nouvelles contaminations qu’on observe depuis fin août au Gabon, le gouvernement a pris la décision de booster la vaccination des populations pour améliorer la couverture vaccinale du pays. En plus d’avoir sommé le personnel de santé et les Forces de défense et de sécurité à se faire vacciner, l’exécutif a aussi ordonné les membres du gouvernement à montrer l’exemple. Une situation qui fait désormais enfler la rumeur sur l’obligation vaccinale dans le pays, mais très vite démentie par le ministre de la Santé Dr. Guy Patrick Obiang Ndong. 

Les annonces du ministre de la Santé, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, de rendre la vaccination obligatoire pour le personnel soignant en tant que groupe prioritaire et les instructions données par le chef du gouvernement invitant ministres et hauts fonctionnaires à se faire vacciner, ont eu un effet instantané. En effet, ces sorties tous azimuts ont suscité une vague d’interrogations au sein de l’opinion notamment concernant ce qui pouvait paraître comme une obligation vaccinale pour les travailleurs. 

Une information « erronée » selon le ministre de la Santé qui n’a pas manqué de la démentir. « Ce n’est qu’une mauvaise interprétation de ces informations », a-t-il relevé. « La vaccination n’est, pour l’instant, pas obligatoire au Gabon. Mais elle est fortement recommandée, car à l’heure actuelle; la vaccination est le meilleur moyen de lutter contre le coronavirus », a-t-il indiqué dans les colonnes du quotidien L’Union du samedi 2 octobre dernier. 

Invité à réagir sur le programme de vaccination contre le covid-19 dans les départements ministériels qui se tiendra du 5 au 15 octobre prochain, le ministre de la Santé a laissé entendre qu’il ne sera pas question d’obligation mais d’incitation à la vaccination. « Lors du passage des équipes de Copivac, il ne sera pas question d’obliger les uns et les autres à se faire vacciner. Il y aura des séances de sensibilisation et les gens auront la possibilité de se faire vacciner ou pas… Car l’un des objectifs est de leur faire comprendre comment fonctionne ce type de sérum et tout le bénéfice qu’ils peuvent en retirer  », a-t-il précisé. 

Source: http://gabonmediatime.com