La Covid-19 emporte l’ancien secrétaire d’État américain Colin Powell

Réagir

WASHINGTON – L’ancien secrétaire d’État sous George W. Bush, Colin Powell, est mort à 84 ans de «complications liées à la COVID-19», a annoncé sa famille lundi.

«Nous avons perdu un mari, un père, et grand-père remarquable et aimant, et un grand Américain», ont-ils déclaré dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, précisant qu’il était «entièrement vacciné».

Colin Powell est décédé à l’hôpital Walter Reed, situé dans la banlieue de Washington, où sont souvent soignés les présidents américains.

M. Powell a été le premier Afro-Américain à occuper le poste de chef d’état-major des armées, avant de devenir chef de la diplomatie américaine sous la présidence républicaine de George W. Bush. Un portrait de Colin Powell suspendu au Département d’État, à Washington, photographié le 30 août dernier.

Avocat de la guerre en Irak, M. Powell avait fait le 5 février 2003, devant le Conseil de sécurité de l’ONU, une longue allocution sur les armes de destruction massives (ADM) prétendument détenues par l’Irak, des arguments qui ont servi à justifier l’invasion du pays.

Il a admis par la suite que cette prestation était une «tache» sur sa réputation: «C’est une tache parce que je suis celui qui a fait cette présentation au nom des États-Unis devant le monde, et cela fera toujours partie de mon bilan.»

Né le 5 avril 1937 à Harlem, Colin Powell a grandi à New York, où il a étudié la géologie.

Il avait commencé sa carrière militaire en 1958. D’abord posté en Allemagne, il avait ensuite été envoyé au Vietnam comme conseiller militaire de John F. Kennedy

Source :http://lenouvelliste.ca